Poèmes

    Le Royaume

    Les marronniers en fleurs
    Chantillonnent, chantillonnent
    Comme de beaux bourgeois
    Gentilshommes, gentilshommes
    Avec de belles aux bras
    Carmagnole, carmagnole
    Femmes qui s’émeuvent
    Tourbillonnent, tourbillonnent

    Et moi en contre-bas
    Sous leur orbe, sous leur orbe
    Et leur lumière gironde
    En corolle, en corolle
    Je profite de leur ombre
    Manute Bol, Manute Bol
    Et tape un petit sket-ba
    Sans personne, sans personne

    Les marronniers en fleurs
    Chantillonnent, chantillonnent
    Comme de beaux bourgeois
    Gentilhommes, gentilhommes
    Avec de belles aux bras
    Carmagnole, carmagnole
    Femmes qui s’émeuvent
    S’époumonnent, s’époumonnent

    Et mon ballon retombe
    Dégringole, dégringole
    Je suis son beau soleil
    Son obole, son obole
    Comme un compas dans l’œil
    Slow motion, slow motion
    Dans une belle rotonde
    Une cigogne, une cigogne

    Les marronniers en fleurs
    Chantillonnent, chantillonnent
    Comme de beaux bourgeois
    Gentilhommes, gentilhommes
    Avec de belles aux bras
    Carmagnole, carmagnole
    Femmes qui s’émeuvent
    Babydoll, babydoll

    Comme une truite saumone
    Arc-en-ciel, arc-en-ciel
    Le filet en frissonne
    Quelle ivresse, quelle ivresse
    Et l’impression me donne
    Pas si folle, pas si folle
    D’entrer dans le Royaume
    Antigone, Antigone